mercredi 13 mars 2019

Finances publiques Grève 14 mars



grève pour le climat le 15 mars à LORIENT


Avec les étudiants et les lycéens,
A partir de 13:30, place Jules Ferry à Lorient





Grève le 19 Mars

La situation sociale en France est marquée par un mécontentement social grandissant, par l’aspiration à une véritable justice sociale et fiscale, par la dénonciation des reculs sur les libertés publiques comme individuelles. 
Alors que les annonces faites par le président de la République ou son gouvernement n’ont pas répondu aux attentes, alors que des lois portant atteinte aux libertés syndicales et de manifester sont votées, que les prix des produits de consommation courante continuent à d’augmenter, que la suppression de l’ISF n’est pas remise en cause, que le chômage progresse. Le « grand débat national » ne peut ni se substituer, ni contourner, encore moins être opposé aux revendications sociales et syndicales.
En parallèle, le patronat, particulièrement celui des grands groupes, porte lui aussi une grande responsabilité dans l’exaspération sociale. C’est dans les entreprises et dans les services publics que les salarié-es sont considéré-es comme un coût et non pour ce qu’ils/elles sont : une richesse. C’est là que les conditions de travail se dégradent.

C’est partout que la précarité s'aggrave.

Dans ce contexte, il s’agit de gagner l’augmentation du SMIC,  des salaires, des pensions, des minima sociaux, l'égalité femmes-hommes, un véritable droit à l’éducation et à la formation. Il s’agit aussi de renforcer notre protection sociale et notre système solidaire de retraite par répartition. Il s’agit enfin de répondre aux enjeux climatiques et environnementaux, tout en développant des emplois de qualité.

Le 19 mars, mobilisons-nous
GRÉVE ET MANIFESTATIONS

  • 10h30 LORIENT : Maison des syndicats  Cosmao-Dumanoir
  • 10h30 VANNES : Zone du Prat
  • 11h BELLE ILE : Le Port Le Palais

POUR

  • Une augmentation générale et immédiate de tous les salaires , dans tous les secteurs.
  • Des mesures de rattrapage des pertes subies depuis des années.
  • Des créations d’emplois  partout et pour toutes  et tous.
  • L’abrogation des jours de carence. (Secteur Privé et public)
  • Pour un accès universel aux soins, en dehors de toute discrimination .
  • La revalorisation des pensions. 
  • Le retrait du projet de loi de réforme de la fonction publique, de la loi Blanquer et la loi ORE (Parcours sup., réforme du lycée etc .)
  • L’amélioration des conditions de travail  dans tous les secteurs. (Privé et public)

mardi 29 janvier 2019

Journée d'action des retraités - Jeudi 31 janvier 2019

Journée nationale d'action des retraité-e-s
Jeudi 31 janvier 2019

Malgré plusieurs actions et manifestations lancées par nos organisations en 2018, malgré l’implication de nombreux.ses retraité.es dans le mouvement des gilets jaunes, nous n’avons toujours pas été entendu·e·s !

En ce début d’année, nous devons faire entendre encore plus fort notre colère et nos revendications auxquelles aucune réponse satisfaisante n’a été apportée à ce jour.

En effet, le chef de l’Etat et le gouvernement ont choisi d'ignorer le mécontentement de toutes les victimes d’une politique qui fait exploser les inégalités. 

Nous voulons regagner du pouvoir d'achat car celui-ci a été gravement amputé par des années de régression sociale.

Nous en avons assez de nous serrer la ceinture tandis que les groupes du CAC 40 ont, eux, pour la seule année 2018, reversé 57,8 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires ! 

Nous voulons vivre dignement notre retraite.
Par notre vie de travail,
nous l’avons amplement mérité !

Nous exigeons : 

L'annulation de la hausse de la CSG pour tous les retraités 
La revalorisation des pensions à la hauteur de l'inflation : 1,8 % (au 1er janvier 2019) et rattrapage des pertes cumulées
Le retour à l'indexation sur les salaires
Le maintien de la pension de réversion sans conditions de ressources


Jeudi 31 janvier
RASSEMBLEMENTS / MANIFESTATIONS 

LORIENT : 10:30, Place de l'Hôtel de ville.
VANNES : 10:30, Place de la Rabine.

jeudi 24 janvier 2019

Communiqué de presse - Conférence Sociale

L'union syndicale Solidaires Bretagne ne se rendra pas ce jour à la conférence sociale convoquée conjointement par Mme la Préfète et le Président de région.

Cette conférence qui vise à mobiliser les corps intermédiaires dans le contexte de la crise sociale initiée par le mouvement des gilets jaunes, ne peut pas pour l'union syndicale Solidaires Bretagne répondre aux revendications légitimement exprimées depuis de longues semaines.

L’union syndicale Solidaires continue à affirmer son soutien à la mobilisation des Gilets Jaunes et à appeler à rejoindre les manifestations. Les syndicats ont un rôle à tenir, en tant qu’outil au service des travailleurs et travailleuses, mais aussi en tant que porteurs d’un projet d’émancipation sociale et donc de transformation de la société. Comme la majorité des Gilets Jaunes, et ce depuis des années, nous luttons dans les entreprises, les services et dans la rue pour davantage de justice sociale, de justice fiscale, pour des salaires dignes, pour plus d’égalité et d’équité (c’est le sens de notre revendication de rétablissement de l’ISF, par exemple). 

Les débats questionnant la démocratie et la réalisation de plus de justice sociale continuent donc... mais sur les ronds points, dans les bourses du travail, dans la rue, sur les réseaux sociaux…

L’usage massif de la violence par la police ne découragera par les personnes d’exprimer leur colère et leur soif de justice et d’égalité 

Le gouvernement ne réussira pas à capter et détourner cette volonté populaire de se réemparer du politique et du social. Le « Grand débat » se fera sans la plupart des acteurs et actrices de cette mobilisation, il n’usurpera pas leur parole dans une parodie de consultation nationale dont la partition est déjà en grande partie écrite. Cette mobilisation des Gilets Jaunes est inédite, quelle que soit son issue, il y aura un avant et un après Gilets Jaunes.

mercredi 12 décembre 2018

Appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF et UNL du Morbihan

VENDREDI 14 DECEMBRE 2018 RASSEMBLEMENTS, MANIFESTATIONS
ET GREVE INTERPROFESSIONNELLE

Les organisations syndicales départementales CGT, FO, FSU et Solidaires, UNEF, UNL du Morbihan se sont rencontrées le mardi 11 décembre 2018.

Elles condamnent les violences et les répressions à l’encontre des lycéens. Elles ont décidé de porter les revendications suivantes auprès des pouvoirs publics :

  • Augmentation du SMIC à 1 450 euros nets soit 1 800 euros brut (80% du salaire médian).
  • Augmentation générale des salaires, du point d’indice des fonctionnaires (16 % de perte de pouvoir d’achat entre 2010 et 2017, auxquels il faut ajouter 2 % supplémentaires depuis le début d’année), des pensions, retraites (avec rattrapage des pertes subies) et des minima sociaux.
  • Aucune pension ni retraite inférieures au SMIC, l’annulation de l’augmentation de la CSG.
  • Abrogation de la loi EL Khomri et des ordonnances Macron sur le code du travail.
  • Maintien de tous les régimes de retraites, du code des pensions civiles et militaires par financement solidaire par les richesses créées par les salariés (système par répartition). Abandon du projet de système universel de retraite par points.
  • Défense des principes fondateurs de la Sécurité Sociale (chacun cotise selon ses moyens, bénéficie suivant ses besoins, remboursement de 100 %). Défense du régime de l’assurance chômage, l’arrêt des réformes en cours.
  • Sauvegarde et amélioration des services publics pour tous les territoires à la hauteur des besoins de la population et l’annulation des 120 000 suppressions de postes.
  • Abrogation de Parcoursup et de l’arrêté Licence, l’arrêt de la réforme du lycée et du baccalauréat.
  • Suppression des frais d’inscription à l’entrée de l’Université.
  • Egalité réelle entre les femmes et les hommes, au travail et dans la société.
Pour obtenir l’ouverture immédiate de négociations avec le gouvernement et le patronat, les UD CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF et UNL du Morbihan appellent l’ensemble des salariés, chômeurs, étudiants, lycéens et retraités à se mobiliser en participant à :

 VENDREDI 14 DECEMBRE 2018 :
 APPEL INTERSYNDICAL A LA GREVE ET A LA   MANIFESTATION 

Lorient :

  • Rassemblement et actions au rond-point de Keryado dès 8h, AG à 17h.
  • Manifestation, départ à 13h30 du rond-point de Keryado jusqu’à la sous- préfecture

Vannes

  • Rassemblement au rond-point Pompidou de 12 à 14 h

Pontivy

  • Rassemblement au rond-point de la déportation de 12 à 14 h

Belle-Ile

  • Manifestation à partir de 11 h, au Port de Le Palais